AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Soul Society  

 

 Meredith Parker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité



Meredith Parker Vide
MessageSujet: Meredith Parker   Meredith Parker Icon_minitime17.11.10 19:20


MEREDITH & PARKER feat. Amanda Seyfried

« Le bonheur d'avoir ou d'obtenir n'existe pas, seul celui de donner compte. »


Meredith Parker 192085banpng


    Meredith Parker 356737icopng


      Âge : 21 ans
      Date de naissance : 16 juin
      Signe astrologique : Gémeaux
      Sexe : F {X} | M { }
      Nationalité : Américaine
      Métier : Femme de chambre




      ♦️ Vous en 7 Mots



      1 ♦️ Une Obsession ? Ma réalité. Votre Imaginaire. Leurs sourires.
      2 ♦️ Un Tic ?se mordre doucement sa langue, passer ses doigts dans ses cheveux.
      3 ♦️ Un Péché Originel ? Gourmandise
      4 ♦️ La Santé ? Heureusement, pour elle, tout va bien.
      5 ♦️ Le Sexe ? Ooooh quel beau désert... c'est triste.
      6 ♦️ Amour ? Nobody
      7 ♦️ Un Secret ? Mais chut OO On pourrait t'entendre !




        Meredith Parker 495206bfsdpng


      ♦️ Who are You ?


      CARACTÈRE : Quel est le caractère de votre personnage ? Minimum de 15 lignes

      Meredith Parker est quelqu’un de profondément adorable. Elle est et a toujours été gentille jusqu’au bout des ongles, ayant toujours prit l’habitude de faire passer les autres avant sa petite personne, la jeune femme est donc très attentive aux personnes qui l’entourent. Généreuse depuis toute jeune, elle donne sans compter et ne reprochera jamais à personne de lui demander de l’aide à une heure impossible ou bien alors qu’elle est parfaitement débordée, comme cela lui arrivait très souvent avant d’arriver ici. Pugnace, lorsqu’elle commence quelque chose, elle s’accroche très souvent jusqu’à arriver à le finir. Souvent ne veut pas dire toujours, bien évidemment, il lui arrive de craquer et elle l’a déjà prouvé. Mais les erreurs font avancer les gens. Depuis, enfin, elle est sociable. Car c’est sa timidité qu’elle a en partie guéris grâce à ce raté. Car, oui, la belle blonde est extrêmement timide de nature. À force de côtoyer les autres, elle s’est détendue et a apprit à se lâcher et, cette petite folie qui la prend depuis, elle y tient beaucoup, puisque c’est grâce à ça qu’elle se retrouve un peu plus à travers ce qu’elle peut observer d’elle.

      La jeune femme est également très rêveuse, petite fille, on pouvait toujours la trouver le nez dans ses bouquins, dans des romans d’aventure, de fanstasy, bourrés d’actions, de voyages et de paysages qu’elle n’aurait jamais l’occasion de voir de ses yeux. Alors un autre monde s’est formé, celui de son imagination. elle aurait bien voulu y participer et vivre entre les lignes de l’un des nombreux ouvrages des bibliothèques qu’elle vidait semaines après semaines. Mais son aventure ne sera pas celle qu’elle pensait. De ce gout pour les livres est également né son côté passionné. En effet, en plus de tout ce qui peu toucher ses études, elle a tendance à se donner totalement dans tout ce qu’elle apprécie, une activité, un loisir, une relation, une amitié; tout y passe. La chute n’en est souvent que plus douloureuse, mais la douce jeune femme ne se laisse pas démoralisée. Positive, elle cherche toujours à retomber sur ses pieds et à s’en sortir, quelque soir la situation, mais son enthousiasme a souvent tendance à en agacer beaucoup. Et son côté maladroit n’arrange jamais ses affaires dans ces cas là. Oui, car la jeune femme est non seulement une vrai tête en l’air , totalement bordélique (oui, car c’est plus que de l’incapacité à être ordonnée à ce niveau là !), mais aussi une véritable catastrophe ambulante. En fait ... la chance est rarement avec elle !


      PHYSIQUE : Quel est le physique de votre personnage ? Minimum de 10 lignes

      Meredith est une jeune femme somme toute plutôt banale. Ou plus exactement, elle l’était. Invisible au possible, les cheveux ternes, les lèvres pincées, les yeux tirés. À présent, elle avait changé. Pétillante, la belle sait attirer les regards et commence à peine à en jouer. Un corps fin mais loin d’être maigre, c’est qu’elle a une bonne physionomie la chanceuse ! Enfin une qui n’a pas besoin de se prendre la tête et qui prend là où il le faut.

      Avec ses longs cheveux, son visage fin et naturel, ses yeux d’un vert clair et ses lèvres souvent étirées en un beau sourire, il faut bien l’avouer, la jeune femme est belle. Bien plus qu’elle n’aurait penser le devenir. Alors, depuis peu, elle a commencé à s’en servir, se mettant en valeur, ce qui ne fait qu’améliorer les choses. Bon, elle manque assez souvent de pratique pour ce qui est de choisir quoi se mettre, sa mère étant bien plus douée qu’elle pour ce genre de chose. Pourtant, plus jeune, la jeune femme ne l’avait jamais écouté, préférant s’habiller avec tout ce qui ne la mettait pas en valeur, mais qui était confortable. Et surtout, tout ce qui pouvait lui permettre de passer inaperçu. Alors, comme sur pas mal de point, la jeune femme se rattrape comme elle le peut. Et je suis certaine que la plupart des hommes ne sont vraiment pas contre =D. (ce fut une fin minable, pour une description physique minable xD.)




      SIGNE DISTINCTIF : Facultatif
      Euh là tout de suite j’en vois pas.




      ♦️ Where Have You Been ?


      HISTOIRE : D'où viens votre personnage ? Qu'a-t-il fait jusqu'à maintenant dans sa vie ? 20 lignes minimum.

      Une dernière nuit. Juste une dernière nuit et je m’en vais.

      Enfouie dans ses couvertures, la jeune femme tardait à s’endormir. Cela faisait déjà des heures que ce petit manège durait. Le lendemain, elle partirait de cette petite chambre d’étudiante. Au matin, elle déménageait pour se retrouver un peu plus loin encore de chez elle, dans un travail qui allait lui prendre du temps. Mais elle travaillerait d’arrache pieds, comme toujours. Pour avoir ce concourt. Il fallait bien l’avouer, c’était devenu une obsession ces derniers temps. Non, en réalité, ça l’avait toujours été, au plus loin qu’elle s’en souvienne. Alors une fois de plus sa vie défilait devant ses yeux qu’elle maintenait fermés. Ce devait être un passage obligatoire pour chaque tournant de sa vie. Car c’en était un, et elle le savait parfaitement.

      La jeune femme était née dans une famille assez modeste un beau jour ensoleillée. Un gros chien l’avait accueillis dans ce qui serait sa nouvelle maison une fois sortie de la maternité. Un beau toutou bien poilu qui lui avait fait une fête et l’avait fait pleurer pendant une bonne demi heure. Le pauvre chien avait passé la nuit dehors alors que la petite se faisait cajoler par ses parents. Dès le lendemain, elle lui faisait des grands sourires, et lui la boudait. Mais il avait fini par se remettre de sa nuit et avait accepter la petite chose rose et joufflue qu’était sa maîtresse dans la famille. Elle était même devenue son meilleur appuis pour pouvoir finir les repas de la famille sous la table. Vois les mangers entièrement pour ce qui était des crêpes champignon jambon de sa mère qu’elle haïssait à cette époque. Ça avait bien changé. Ils lui manquaient maintenant, les bons petits plats de sa mère, comme ce devait être le cas pour tous les jeunes qui avaient quittés leur chez soi. Mais elle n’en était pas là à cette époque. En soi, une enfance comme la plupart. Des amis, pas trop, uniquement des filles après un certain âge. Oui, parce que les garçons : « c’est nul =O ». Et surtout qu’elle n’avait pas envie de subir les moqueries des autres. Car la petite avait toujours été ainsi. Et cette manie perdurait. Ne pas se mettre trop en avant. Elle avait toujours été d’une nature réservée, c’était un fait. Timide jusqu’au bout des ongles, sans arrêt plongée dans ses romans et souvent dans la lune la jeune femme avait grandis comme cela, un peu à l’abris des autres, un peu à l’écart. C’était ainsi qu’elle était faite, mais ça n’était pas pour cela qu’elle l’avait toujours bien pris. Arrivée à l’adolescence, sa vie lui paraissait insipide, vide, morne. Elle était toujours la seconde, celle qu’on ne voit pas, celle qui restait dans l’ombre des copines, plus belles, plus douées, plus attirantes, mieux formées, plus sociables. Pourtant, elle avait toujours été gentille, mais l’assurance que l’enfance lui avait donner s’était effacée doucement. Et pourtant, si la solitude en elle-même ne lui aurait pas tant pesée, elle n’avait jamais sut rester seule. Trop d’amour en elle disait sa mère. Elle voulait donner, et en avait besoin. Déjà petite, elle rêvait d’avoir une sœur, un frère, des enfants dont elle pourrait s’occuper. Une grande famille, un peu comme dans le film treize à la douzaine, vous voyez ? Des enfants courant dans un grand jardin. Cette image ne l’avait quitter, même en grandissant. Mais jamais le ventre de sa mère ne s’était arrondis de la sorte. Alors à défaut d’avoir des petits à s’occuper, elle avait fait partie d’associations en tout genre. On la disait fatigante de gentillesse, on disait que ça la perdrait, elle, ses animaux blessés ou sans familles, ses ’vieux’ et ses ’déshérités’. et ils n’avaient sûrement pas tors sur le principe. Pour ce qui était de ses envies d’être quelqu’un, quelqu’un d’important, dont la vie n’était pas si douce que la sienne, il y avait eu ses romans et son imagination. Eux qui l’avaient portés durant toute son enfance restaient toujours là. Alors elle se plongeait dans des épopées fantastiques, son monde s’effaçait et tout se transformait. Les odeurs changeaient, les couleurs se modifiaient, ses muscles se tendaient tendis que la tension instaurée par l’auteur augmentait.

      En sortant de son imaginaire, ses activités passaient des associations, au refuge, en passant par ses nombreuses balades en forêt accompagnée de son chien. Ses chiens en fait. Une portée de chiots avaient fait leur apparition dans la famille, et l’un était resté. Miss nature en personne. Alors en grandissant, ses choix d’orientation s’étaient naturellement fait entre la biologie ou la médecine. l’amour des bête resterait pour elle : elle irait en médecine.



      Et pour ça, il fallait qu’elle s’éloigne, qu’elle habite dans une petite chambre d’étudiant. Loin de ses bêtes, loin de sa famille. Mais il ne lui fallait que quelques minutes de route pour les retrouver. La jeune femme avait chercher à s’accrocher au plus possible, croulant sous les cours, son bureau disparaissant sous ses feuilles, le lit, sous les classeurs et une fois sur deux, lorsqu’elle reculait son siège, quelques feuilles se trouvaient abimées en dessous. Bref, elle ne s’en sortait pas, c’était une évidence. Pourtant, elle ne devait pas être si loin par rapport aux autres. Mais elle abandonna. Chose que ses parents ne pouvaient concevoir. Alors la jeune femme n’avait rien dit, ne sachant comment le leur annoncé. Elle avait reprit des couleurs, les cernes sous ses yeux s’étaient atténuées et avait commencé à sortir avec des amis, ou des amis d’amis. Ou juste des inconnus avec lesquels elle s’entendait bien. Bref, elle sortait, elle s’éclatait, plus qu’elle ne l’avait jamais fait jusqu’ici. C’était peut être le fait que ses grands parents venaient de décéder, ou que son père faisait nombre d’examens toutes les semaines pour déterminer de quelle maladie il était atteint, ou bien juste que le travail lui avait trop pesé. Mais elle voulait s’amuser, se voir différemment. Même le regard qu’elle posait sur les miroirs autour d’elle avait changé. Son regard agrandis par le maquillage semblait plus lumineux, son sourire plus pur, plus sincère. Elle était belle, comme ça, brutalement. Les larmes avaient arrêter de couler. Les sourires les avaient remplacés. Elle s’éclatait, voilà tout. Elle et ses grands yeux à en faire chavirer n’importe qui, elle et son rire candide et clair. Elle qui avait toujours été dans l’ombre jusque là. La petite gamine timide repoussait ses limites, allait plus vers les autres, commençait les bêtises et se lâchait. Elle était belle et libre, et elle en jouait, c’était tout.

      Mais la récréation se fini toujours et il faut retourner en cour. Un cancer. Voilà ce qu’il avait. On ne l’avait découvert qu’en fin d’année. Quelques semaines après avoir apprit la nouvelle, elle se plantait à ses seconds partiels. Elle qui avait toujours été douée, qui avait promis que pour le second semestre, ça irait mieux, n’avait pas été au bout de ce qu’elle avait commencé. Et personne ne l’avait relevé. Pendant les mois de vacances qui suivirent, la jeune femme prit un travail comme stagiaire dans le social. Mettre des papiers dans des enveloppes, trier, cacheter. Rien de bien passionnant en soit, mais ça lui rapportait de l’argent. La belle avait doucement coupé les ponds, projetée brutalement dans un monde ou les rires tonitruants poussés à tout vent n’existaient pas. Cette expérience lui avait pourtant apprit quelque chose : sa voie. Elle aiderait les autres, c’était évident depuis toujours. Mais directement à présent. Le contact avec les autres ne lui faisait plus si peur, même si, dans le fond, sa timidité demeurait.



      Alors elle s’était replongée dans ses bouquins, avec difficulté tout d’abord, et puis, elle avait oublier cette petite étincelle qui faisait qu’elle voulait jouer plutôt que réviser. Une vrai gosse, comme on en est tous à cet âge là. Mais comme la plupart, elle s’était raisonné. Et son visage s’était à nouveau ternit. Épuisée par le travail incessant. Ça payait, elle le savait. Pas toujours tout de suite, malheureusement, mais, au final, la belle savait qu’elle faisait le bon choix, il fallait s’accrocher, voilà tout, et obtenir son diplôme. Pour cela, elle avait décidé de travailler à distance, ainsi, elle pouvait cumuler un certain nombre de petits emplois et travailler sur ses cours lorsqu’elle le voulait. Il lui faudrait se payer le concourt et la prépa, si elle avait la chance d’y aller pour préparer son avenir. Car à présent, l’argent ne tomberait pas tout seul, elle le savait et le regrettait, surtout puisqu’elle savait où il partait : dans les frais médicaux. Inutile donc de préciser que ça n’était pas ses galères qui l’attristaient tant.

      « Ton sourire s’estompe ma puce.. »

      Il avait suffit d’une phrase, d’une intonation, d’un regard ; pour la perdre. Son père, le teint grisâtre ne voulait pas la voir comme ça. Les cheveux sans arrêt attachés, les yeux rétrécis de fatigue, la peau pâle de ne s’être vu exposée au soleil depuis trop longtemps ; il ne comprenait plus. Plus maintenant qu’il l’avait vu pétiller, sourire et rire comme l’enfant qu’il avait vu jouer dans le sable au bord de la mer tellement d’années plus tôt. Ça n’était rien, pourtant, et puis, il fatiguait, alors la notion d’avenir se floutait. Mais elle avait comprit l’essentiel. Il avait passé sa vie à ne faire que travailler, sans profiter comme il l’aurait dû, ni de sa vie, ni de sa famille. Elle ne devrait pas faire la même erreur. Alors la jeune femme avait réduit, jonglant entre son travail, sa famille et ses études, mais elle prit le temps de s’amuser, le temps de voir ceux qu’elle aimait, le temps de leur dire qu’ils comptaient. Le plus possible, tous les jours, jusqu’à l’inévitable.

      Cette image revenait à présent. Elle, debout face à cette foutue tombe, les autres s’éloignaient doucement en présentant leur condoléances à sa mère. Elle demeurait, comme petite, perdue sous ses longs cheveux blonds qui claquaient dans le vent, perdue lorsque ses larmes coulaient alors qu’elle aurait tant voulu être forte et les retenir pour soutenir les autres. Une véritable image de film américain. Avec la musique et le reste. Mais il n’y avait qu’un vide profond et douloureux.



      Les quelques mois suivants ne semblaient pas exister. Elle y avait assister, mais comme de loin, spectatrice muette face à sa propre existence. Et puis, dans un murmure, la belle avait de nouveaux pris possession de son histoire. Doucement, elle était réapparu. Doucement, une étincelle s’était allumée dans son regard. Celle de vivre. Plus qu’une envie, un besoin profondément marqué. Comme si elle avait échappé à la mort, comme si elle était la dernière survivante d’une tragédie.
      Étrangement, Meredith retrouva donc ce sourire qui l’avait tant caractérisé quelques temps plus tôt. Elle renoua avec ses anciennes connaissances. Juste pour retrouver cette énergie qui lui manquait. Juste pour entendre à nouveaux les rires des autres. Comme toujours, elle écoutait les histoires des uns et des autres. Comme avant, elle reprenait les balades en foret, divaguant entre les arbres, son chien sautillant dans tous les sens, heureux de retrouver sa maitresse. Comme avant, son regard s’aventurait contre la peau de certains nouveaux arrivants dans le groupe. Comme avant, elle s’amusait de nouveau. Et comme avant tout cela, son crane s’emplissait de connaissances à n’en plus finir. Elle trouvait un équilibre, ce qui lui avait toujours manqué jusque là. Mais l’équilibre, ça ne suffit pas. À force de sortir, elle n’avait plus assez pour son concourt. Et les dates d’inscriptions passèrent. Les résultats furent donnés, son nom n’apparaissait nulle part. Ni recalée, ni reçue, juste inexistante. Pour elle, les entretiens d’embauches se suivaient sans qu’il n’y ai de suivit. La jeune femme avait eu des problèmes dans ses deux autres boulots. Ceux qui ont perdu des proches le comprendront, on n’est jamais réellement nous même dans ces cas là. Inattentifs, désordonnés, brouillons, lointains. Elle avait tout été à la fois et plus encore. La première semaine, c’était passé, le reste non. Et l’argent fuyait.

      Jusqu’à cette brochure, glissant avec le vent sur les pavés devant chez elle…



      VOTRE ARRIVÉE À SEVEN: La raison de votre arrivée à Seven et la façon dont ça s'est passé.

      Ses longs doigts s’étaient refermés sur le petit bout de papier. Imprimé qui était resté longtemps dans sa poche, trainant, oublié, sans réelle raison. Il y demeurait toujours à l’instant où la belle blondinette se sépara finalement du petit appartement qu’elle payait avec ses parents depuis qu’elle avait quitté ses études de médecine. L’argent n’était plus là, et si ça continuait comme ça, au prochaines inscription, elle demeurerait passive une nouvelle fois. Alors, son toutou de berger derrière elle, la jeune femme avait fait demi tour, prenant finalement la voiture, ne sachant où aller. Ce ne fut qu’à ce moment que le bout de papier vit à nouveau la lumière du jour. La jeune femme voulu alors déposer le jeune chien chez sa mère avant de se présenter là bas, mais la maison était vide lorsqu’elle arriva. Une nuit à l’hôtel, et elle débarquait là bas, espérant obtenir le job. Juste une nuit ; une dernière nuit.

      En effet, le lendemain, elle dépassait des grilles, le chien blanc derrière elle. Jamais ils ne l’accepteraient, c’était clair, et pourtant, elle n’avait pu se résoudre à le laisser dans la rue. En connaissant son amour des bêtes, n’importe qui aurait pu dire qu’il ne fallait pas qu’elle voit les infos la veille puisqu‘ils parlaient des disparitions de chiens. C’était soit ça, soit celles d’enfants et de jeunes filles. Autant zapper sur le moins déprimant des deux.. Et lui, n’avait pas de collier ! Bref, elle n’avait pu s’en séparer comme ça et pensait prendre le temps un peu plus tard pour le déposer. Mais les grilles avaient déjà claqué.

      Le parc était grand, elle le laisserait là le temps de pouvoir s’expliquer. Ou bien elle ne s’expliquerait pas et croiserait les doigts. Enfin, elle verrait selon l’accueil qu’elle aurait. En retenant son souffle, elle entra donc seule dans le grand hôtel. Le parquet craquait et un silence total régnait lorsqu’elle ferma les lourdes portes derrière elle, restant seule un instant dans le grand hall, les lumières tremblotant légèrement par à coup autour d’elle. Dans un soupire, son regard passant tout autour d’elle, la jeune femme s’avança finalement sur l’épais tapis rouge, bien décidée à trouver quelqu’un avec qui s’entretenir.


      ♦️ Behind the Screen



        Meredith Parker 517036iconepng



          Pseudo : Keita +baf+ Ben nan, Elise hein Rolling Eyes
          Âge : 19
          Sexe : F {X} | M { }
          Pays : France
          Présence sur 7 : 5 (ouais, Lundi et Mardi ces temps ci, j'fini tellement tard que j'vais même pas sur le pc oo")
          Comment avez-vous connu le forum ? Alooooors Shinjouille / Iso xD
          Voulez-vous que Nanashi intervienne dans vos RPs ? : Ben ouais Rolling Eyes ç'te question xD
          Et maintenant le code ?





    Dernière édition par Meredith Parker le 20.11.10 16:57, édité 16 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    Anonymous
    Invité
    Invité



    Meredith Parker Vide
    MessageSujet: Re: Meredith Parker   Meredith Parker Icon_minitime17.11.10 19:31

      :001:
    Revenir en haut Aller en bas
    Johann F. Baüer
    « Ganz egal wie der Wind dreht geh ich meinen Weg ! »


    ♣ Messages : 52
    ♣ Âge du Joueur : 29
    ♣ Doubles Comptes : Jillian R. Mizuno

    ♟ Âge : 24 ans

    ♟ Signe Astro : Scorpion

    ♟Statut RP : Open

    ♟ Tag Line : « Je me suis toujours demandé si les gauchers passaient l'arme à droite. »

    ♟ Avatar : Reita [the GazettE]



    Registre de l'Hôtel
    Infos Personnage:

    Meredith Parker Vide
    MessageSujet: Re: Meredith Parker   Meredith Parker Icon_minitime17.11.10 19:34

    Ma seule amie au monde XD Bienvenuuuue ♥

    Si t'as des questions, tu poses aux admins tout puissants *ZBAF* Bonne chance pour ta fiche =)

      Meredith Parker Reitaicon
        Put all your angels on the edge.
        Keep all the roses, I'm not dead.
        I left a thorn under your bed. I'm never gone...
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Anonymous
    Invité
    Invité



    Meredith Parker Vide
    MessageSujet: Re: Meredith Parker   Meredith Parker Icon_minitime17.11.10 20:03

    xD ben heureusement que j'suis là moi xDDD (les admins tout puissants... maiiiis non, tu vas t'incliner face à moi, pauvre mortelle de membre, j'en suis sûre Rolling Eyes

    => Shinji-chou ... =OO (fait gaffe ou jfais craquer le plancher ici aussi 🔝 +baf+)

    Coucou ma Shasha *.* <3

    Bon, j'poste le début de mon histoire, au cas où ^^ j'suis désolée, c'est assez minable, ça se voit que j'ai pas l'habitude des Pvs >.<"

    Et merci pour les codes 🔝
    Revenir en haut Aller en bas
    Jillian R. Mizuno
    ­{Truly Yours... Admin}
    « Our Dream ended long ago... »


    ♣ Messages : 379
    ♣ Âge du Joueur : 29
    ♣ Doubles Comptes : Johann F. Baüer

    ♟ Âge : 31 ans

    ♟ Signe Astro : Bélier

    ♟Statut RP : Open

    ♟ Tag Line : «Life is a game... until a child comes and takes you by the hand.»

    ♟ Avatar : Aoi [the GazettE]



    Registre de l'Hôtel
    Infos Personnage:

    Meredith Parker Vide
    MessageSujet: Re: Meredith Parker   Meredith Parker Icon_minitime17.11.10 20:15

    Te stress pas avec le fait que c'est un PV surtout =) Nos PVs sont peu détaillés justement pour que le membre qui les prenne puisse en faire SON personnage. Alors Meredith, c'est à toi, tu gère... Tant qu'elle reste amie avec Johann sinon il va se sentir seul è_é *ZBAF*


    Meredith Parker Aoi4
    "I've been dreaming for so long
    To find a meaning, to understand
    The Secret of Life.
    Why am I here to try again?"
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Katsunari Endô
    {Truly Yours... Admin}
    « ... »


    ♣ Messages : 215
    ♣ Âge du Joueur : 34
    ♣ Doubles Comptes : Flynn T. Sullivan

    ♟ Âge : 28

    ♟ Signe Astro : Verseau

    ♟Statut RP : Open

    ♟ Tag Line : A quoi ça sert de tricher si ce n'est pas pour gagner ?

    ♟ Avatar : Ruki [The GazettE]



    Registre de l'Hôtel
    Infos Personnage:

    Meredith Parker Vide
    MessageSujet: Re: Meredith Parker   Meredith Parker Icon_minitime17.11.10 20:16

    Coucou =)

    Bienvenue ! Bon courage pour ta fiche et pis moi je trouve pas ça nul comme début x)

      Meredith Parker Ruki3
        « J'ai hurlé, vibré, pleuré
        Pour une caresse imaginaire
        J'aurais sacrifié, pillé, tué
        Pour une nuit dans ton enfer... »
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Raymond Ackroyd


    ♣ Messages : 82
    ♣ Âge du Joueur : 33
    ♣ Doubles Comptes : //

    ♟ Âge : 27 ans

    ♟ Signe Astro : Poisson

    ♟Statut RP : Open

    ♟ Tag Line : « Etre libre, ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres. »

    ♟ Avatar : Kai (the GazettE)



    Registre de l'Hôtel
    Infos Personnage:

    Meredith Parker Vide
    MessageSujet: Re: Meredith Parker   Meredith Parker Icon_minitime17.11.10 20:19

    Bienvenuuuuuuuuue ! J'ai hâte de lire cette fiche :012: Et et et de RP :ange:


    Meredith Parker Kai
    YOU GOT ME ♦️ DIDN'T YOU ?
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Anonymous
    Invité
    Invité



    Meredith Parker Vide
    MessageSujet: Re: Meredith Parker   Meredith Parker Icon_minitime18.11.10 14:38

    (remarquons qu'il ne s'est pas incliné hein xD j'ferais effondrer ton sol c'est tout xDDD)

    Bon, ok, j'vais arrêter d'me prendre la tête et essayer d'me l'approprier ... mais elle souffre pas assez XDDDDDDDDDDDDDD

    Merci Kats' ^^ on va faire style j'te crois xDDD nah j'blague, marki =P

    xD Soit pas trop impatient, rp avec moi veut dire m'attendre vu la liste de rp que j'ai à faire là xDDDDD m'enfin çpas graaaaaaaave, j'aime rp xD

    (et je serais en train d'le faire si mes parents s'étaient pas mis en tête de vider le grenier =OOO auquel on n'accède que grâce à ma chambre, oui xDDD)
    Revenir en haut Aller en bas
    Anonymous
    Invité
    Invité



    Meredith Parker Vide
    MessageSujet: Re: Meredith Parker   Meredith Parker Icon_minitime20.11.10 16:59

    J'ai l'honneur de vous annoncer que je fais un double post et que j'en suis désolée que ma fiche est finir =p

    Enfin normalement quoi, si j'ai pas fait de conneries xD Pour l'arrivée, j'ai pas trop développée, j'avais des question sur le coup, mais Shinjouille-Jillounet dormait =O xD

    (t'aurais vraiment dû dormir plus tôt toi, tu dois lutter pour rester debout xD)
    Revenir en haut Aller en bas
    Jillian R. Mizuno
    ­{Truly Yours... Admin}
    « Our Dream ended long ago... »


    ♣ Messages : 379
    ♣ Âge du Joueur : 29
    ♣ Doubles Comptes : Johann F. Baüer

    ♟ Âge : 31 ans

    ♟ Signe Astro : Bélier

    ♟Statut RP : Open

    ♟ Tag Line : «Life is a game... until a child comes and takes you by the hand.»

    ♟ Avatar : Aoi [the GazettE]



    Registre de l'Hôtel
    Infos Personnage:

    Meredith Parker Vide
    MessageSujet: Re: Meredith Parker   Meredith Parker Icon_minitime20.11.10 17:13

    Ahh voilà, n'ai tout lu ! Donc validé, bien entendu =) SI t'as un secret, envoie un petit MP à Flynn T. Sullivan pour le lui dire (voui voui, c'est important ^^).

    Sinon bienvenuuuuuue ♥

    Et n'oublie pas de faire ta demande de chambre, tes fiches de RP et de liens et, naturellement, de t'amuuuuser ! ♥

    Meredith Parker Aoi4
    "I've been dreaming for so long
    To find a meaning, to understand
    The Secret of Life.
    Why am I here to try again?"
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Katsunari Endô
    {Truly Yours... Admin}
    « ... »


    ♣ Messages : 215
    ♣ Âge du Joueur : 34
    ♣ Doubles Comptes : Flynn T. Sullivan

    ♟ Âge : 28

    ♟ Signe Astro : Verseau

    ♟Statut RP : Open

    ♟ Tag Line : A quoi ça sert de tricher si ce n'est pas pour gagner ?

    ♟ Avatar : Ruki [The GazettE]



    Registre de l'Hôtel
    Infos Personnage:

    Meredith Parker Vide
    MessageSujet: Re: Meredith Parker   Meredith Parker Icon_minitime20.11.10 18:08

    Yeah, bienvenue de façon un peu plus officielle !

    S'il y a des questions quand Jillian dort, moi je passe régulièrement sur le forum malgré tout ! Le bon point d'avoir une admin en France et une autre au Québec...

    Amuses toi bien =)

      Meredith Parker Ruki3
        « J'ai hurlé, vibré, pleuré
        Pour une caresse imaginaire
        J'aurais sacrifié, pillé, tué
        Pour une nuit dans ton enfer... »
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Anonymous
    Invité
    Invité



    Meredith Parker Vide
    MessageSujet: Re: Meredith Parker   Meredith Parker Icon_minitime20.11.10 21:12

    Wouh, c'est ce qu'on appelle être vite validée xD

    Zouki ^^ Là tout de suite j'ai rien, mais ça viendra sûrement, j'y penserais =P

    Vivi, j'ferais ça demain ^^

    xD Oui, j'ai failli et puis finalement j'me suis ravisée, étant donné que c'était juste sur la fin, ben jme suis dit qu'au pire je changerais ^^ c'est qu'une arrivée, ya pire xDDDD

    Oui, c'est clair, ça fait du monde tout le temps présent ^^ (surtout avec une insomniaque Rolling Eyes )

    Merci à vous deux =D
    Revenir en haut Aller en bas
    Jillian R. Mizuno
    ­{Truly Yours... Admin}
    « Our Dream ended long ago... »


    ♣ Messages : 379
    ♣ Âge du Joueur : 29
    ♣ Doubles Comptes : Johann F. Baüer

    ♟ Âge : 31 ans

    ♟ Signe Astro : Bélier

    ♟Statut RP : Open

    ♟ Tag Line : «Life is a game... until a child comes and takes you by the hand.»

    ♟ Avatar : Aoi [the GazettE]



    Registre de l'Hôtel
    Infos Personnage:

    Meredith Parker Vide
    MessageSujet: Re: Meredith Parker   Meredith Parker Icon_minitime20.11.10 21:20

    Deux insomniaques ! xD

    Meredith Parker Aoi4
    "I've been dreaming for so long
    To find a meaning, to understand
    The Secret of Life.
    Why am I here to try again?"
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Anonymous
    Invité
    Invité



    Meredith Parker Vide
    MessageSujet: Re: Meredith Parker   Meredith Parker Icon_minitime20.11.10 21:52

    Ah xDDDDDDDDDD Ben c'est encore pire mieux ! xD
    Revenir en haut Aller en bas

    Contenu sponsorisé




    Meredith Parker Vide
    MessageSujet: Re: Meredith Parker   Meredith Parker Icon_minitime

    Revenir en haut Aller en bas
     

    Meredith Parker

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Hotel Seven :: 
      Administration
     :: Votre Personnage :: Fiches Validées
    -